La vallée de l'Eau Blanche, un patrimoine naturel remarquable

Horaires18 février 2020 | 16:35

A la découverte des espaces naturels sensibles autour des anciennes cressonnières villenavaises.


La Ville a été reconnue comme espace naturel sensible pour le site de la vallée de l’Eau blanche, par délibération du 30 janvier 2016. Elle a depuis approuvé la charte des espaces naturels sensibles établie par le département de la Gironde.

La vallée de l’Eau blanche est un marqueur de l’histoire villenavaise. Elle abritait autrefois d’anciennes cressonnières et les prairies étaient utilisées par les agriculteurs pour l’élevage et le maraîchage. Les zones humides de la vallée foisonnent d’une biodiversité précieuse et sont reconnues pour leur patrimoine naturel exceptionnel et leurs qualités écologiques et paysagères.

Une démarche ambitieuse


Sans une gestion équilibrée de ces espaces, certaines espèces végétales ou animales sont menacées. La commune de Villenave d’Ornon a fait le choix d’une démarche ambitieuse pour les préserver, en acquérant progressivement les parcelles des 80 hectares situées sur le territoire villenavais. Plus de 76 % ont d’ores et déjà été acquis par la Ville depuis 2006. Les services municipaux y pratiquent l’entretien raisonné, notamment par la fauche tardive et le pâturage par des brebis.

La valorisation des espaces


La protection de ces espaces est très importante et la Ville souhaite également les valoriser et les faire connaître. Une étude spécifique a donc été menée, permettant de définir un chemin de promenade et de découverte, dans le respect de la nature.

Les cheminements


Ces sentiers de découverte vont vous permettre de pénétrer dans ses milieux naturels et de découvrir la richesse de la faune et de la flore présentes, ainsi que la mémoire du site (cressonnières, maraichage...) Sur un linéaire d’1,5 km (plus de 3 km d’ici fin 2020 à la livraison du 2e sentier), des palissades ainsi que des panneaux d’interprétation ont été réalisés pour permettre aux promeneurs d’observer, d’écouter, de ressentir la vie présente sur place. Un havre de paix à découvrir à l’arrivée des beaux jours. Une accessibilité PMR (Personnes à mobilité réduite) est prévue par le chemin des cressionnières. Les panneaux pédagogiques sont également déclinés en braille sur ce tronçon.

Ce premier sentier permet de découvrir les milieux humides, boiseraies et gravières. Une deuxième phase d’aménagement fin 2020 concernera les prairies.