Le traitement des nuisibles

Plusieurs espèces invasives et/ou nuisibles ont été repérées sur notre territoire. Pour limiter les dégâts qu’elles peuvent occasionner, des mesures ont été prises et certaines règles de prudence vous sont conseillées.

Le moustique tigre

La Gironde est classée au niveau 1 du plan national antidissémination des virus du chikungunya, de la dengue et du Zika. Ce niveau signifie que le moustique Aedes albopictus est implanté et actif dans le département. Le moustique tigre peut, dans certaines conditions particulières, être vecteur de ces virus. C’est pourquoi une surveillance renforcée est mise en place du 1er mai au 30 novembre de chaque année.

Plus d’infos
Consulter le site de l’ARS

Le raton-laveur

À Villenave d’Ornon, cet animal non indigène cause plusieurs problèmes d’envergure :
• Il menace l’équilibre de l’éco-système de nos espaces naturels sensibles, dont nous nous sommes engagés à protéger la biodiversité, à cause de son régime alimentaire (composé de géotrupes, lucanes, guêpes, taupins, grenouilles, oiseaux)
• C’est une espèce invasive qui prolifère, car il se reproduit très vite et n’a pas de prédateur
• Il ne craint pas de s’aventurer dans les propriétés
• Il peut se montrer agressif, notamment vis à vis des animaux domestiques et il est reconnu comme vecteur de maladies infectieuses et parasitaires
Une convention de piégeage avec l’Association départementale des piégeurs agréés de la Gironde (ADPAG) a été renouvelée. Déjà en vigueur à Villenave d’Ornon pour le piégeage des rats musqués et ragondins qui dégradent les berges et les digues de la Garonne (et les menacent de rupture), celle-ci a été étendue aux ratons-laveur. Lorsqu’ils sont pris au piège, le règlement impose d’exterminer l’animal. Pour autant, en réponse aux allégations de « cruauté », le protocole appliqué obéit à un règlement strict.
Face à ce constat, la commune a d’abord saisi le Préfet de la Gironde pour lui exposer le problème. D’ici qu’une solution puisse être trouvée plus en amont, le piégeage et l’extermination (obligatoire par règlement) doivent être mis en œuvre pour limiter la prolifération de ces animaux avant qu’ils ne causent de plus gros problèmes à l’environnement et à la population.

Le frelon asiatique

Depuis quelques années, le sort des abeilles est devenu inquiétant avec un taux de surmortalité de 30 à 35%. Sur le banc des accusés, les substances chimiques, les parasites, les effets de la monoculture, le changement climatique… Et le frelon asiatique. Accidentellement introduit en France dans les années 2000, via des poteries en provenance de Chine, le frelon asiatique s’est rapidement acclimaté et reproduit. Classé « espèce exotique envahissante et nuisible », il envahit et détruit les ruches tout en mettant l’homme en danger par ses piqûres et son comportement agressif.
Des mesures peuvent être prises pour éviter leur prolifération. En revanche, si l’essaim est installé, il est impératif de faire appel à des professionnels.

À Villenave d’Ornon, plusieurs d’entre eux peuvent intervenir sur les terrains privés :
GDSA (Groupement de défense sanitaire des abeilles) : 06 08 24 57 60
• Erick Le Bervet (association d’apiculteurs bénévoles) : 06 78 18 32 34
Sur les terrains communaux, la destruction des essaims de frelons asiatiques est une compétence du service des espaces verts.

Plus d’infos
Site dédié au frelon asiatique
Site du département