Thermographie aérienne sur la Métropole

Depuis le 15 novembre dernier, Bordeaux Métropole a lancé une nouvelle campagne de mesure des déperditions énergétiques des bâtiments situés sur le territoire.


Rester au chaud !


Afin évaluer les déperditions énergétiques, quatre survols de nuit des 57 000 ha sont prévus sur le territoire.

Pour Bordeaux Métropole, l'objectif sera de contribuer à l’effort de réduction des consommations d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre associées et d'aider les foyers métropolitains sur les éventuels défauts d'isolations du toit de leur maison.

En charge de cette mission, le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) mesure le rayonnement thermique des toitures par un scanner infrarouge, embarqué à bord d’un avion.
Pour le bon fonctionnement de cette opération, certaines conditions doivent être réunies comme l'absence de pluie pendant les 24 à 36 heures qui précédent le vol, un temps froid (température inférieure à 5°C) et peu de vent.

 
Pendant cette période, ne modifiez pas vos habitudes de chauffage.

Sortir du rouge


Le code couleur de la thermographie donne une première idée de la qualité de l’isolation de la toiture des bâtiments. Pour aller plus loin, les conseillers rénovation de Ma Rénov Bordeaux Métropole informent gratuitement les ménages qui le souhaitent des pistes d’amélioration du confort thermique de leur logement et des aides mobilisables pour réduire le montant des travaux de rénovation.

 
La thermographie aérienne de Bordeaux Métropole sera disponible au printemps 2018.